Que faut-il savoir avant d’acheter une résidence secondaire ?

Q

Quand on a déjà la chance d’avoir une résidence principale dont on est propriétaire, on peut être tenté, ensuite d’acheter un deuxième bien ; que l’on appelle résidence secondaire ; pour profiter d’un climat plus clément, par exemple ou d’un dépaysement. Même si le portrait semble idyllique, il est important d’avoir toutes les clés en main pour prendre les bonnes décisions.

Achat de résidence secondaire : que va en penser la banque ?

Les propriétaires n’en voient que les aspects positifs et c’est compréhensible : point de ralliement pour des moments en famille ou entre amis, patrimoine plus conséquent à transmettre aux enfants, confort et surtout certitude d’être chez soi.

Pourtant, à moins d’avoir assez d’épargne ; ce qui peut arriver ; pour l’acheter comptant, il faudra le plus souvent demander un nouveau crédit immobilier et donc soumettre le projet à une banque.

L’achat d’une résidence secondaire se fait souvent quand le premier bien est payé ou en cours de remboursement. Dans le deuxième cas, il faut prouver, grâce au niveau de ressources mais aussi au taux d’endettement, que la nouvelle mensualité ne sera pas un problème. Mieux vaut avoir un apport et surtout accepter le fait que la banque, pour minimiser les risques, voudra sans doute poser une hypothèque sur la résidence principale.

Quand le premier bien est déjà remboursé, c’est une bonne nouvelle car le taux d’endettement est peut-être bon. Mais l’achat d’une résidence secondaire se fait souvent au moment de la maturité. La banque peut alors craindre une assurance emprunteur plus élevée car les risques liés à l’âge augmentent.

Quels sont les avantages et inconvénients des résidences secondaires ?

Au niveau de la fiscalité, la taxe foncière qu’il faudra payer, pour la résidence secondaire n’est pas à sous-estimer. D’autres frais sont à prévoir comme l’assurance habitation qu’il faudra souscrire, mais aussi les différents frais pour la rénover, peut-être, ou en tout cas l’entretenir.

Si elle se situe loin, cela sous-tendra d’externaliser cet entretien, ne serait-ce que pour les espaces verts, à une personne sur place ; ce qui suppose un coût. Sans compter les frais de carburant et de péage, peut-être, pour pouvoir s’y rendre.

Même s’il faut avoir tous ces points en tête pour que cette résidence secondaire ne devienne pas un gouffre financier, cela ne veut pas dire qu’il faille s’en passer, si l’on imagine y passer toutes les vacances ou encore tous ses moments de liberté. Mais on peut aussi, pour rembourser le prêt, dans un premier temps, penser à la mettre en location à certaines périodes, ce qui ne pourra que rasséréner la banque.

Avoir les conseils d’un professionnel peut sembler une bonne idée, pour convaincre l’établissement bancaire. Le courtier en crédit immobilier est en cela le partenaire idéal  pour les projets d’acquisition ; que ce soit pour une résidence principale ou secondaire. Il peut, au regard des finances, voir la faisabilité du projet et trouver le prêt le moins cher, pour commencer cette nouvelle aventure un peu plus sereinement.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat